Prêts à affronter la conduite « de l’autre côté »?

Voici quelques informations à savoir avant de louer une voiture en Australie.

  • Bien sûr, il ne faut pas oublier que tout est inversé vis à vis du Québec : le siège du conducteur, les clignotants et essuie-glace, et la conduite se fait du côté gauche de la route.
  • Plusieurs voitures offrent la conduite automatique et manuelle. Vous pouvez donc choisir l’option qui vous plait le plus.
  • La responsabilité civile est incluse avec la location. Chaque auto doit être enregistrée, et l’enregistrement comprend cette assurance.
  • Le permis de conduire international (que vous pouvez vous procurer chez CAA-Québec) ou une traduction officielle de votre passeport est obligatoire en Australie pour les conducteurs avec un permis québécois. Les règles officielles varient par État. Cependant, il est possible qu’on ne vous le demande pas.
  • Les limites de vitesse sont prises très au sérieux en Australie. Il y a plusieurs radars (parfois cachés) sur les routes, et la surveillance est accrue lors de longs weekends ou fêtes. Vaut donc mieux respecter les limites indiquées.
  • La location de campervan (motorisé) est très répandue en Australie et ne requiert pas de permis de conduire spécial pour la plupart des modèles, outre le permis de conduire international.
  • Une autre pratique très répandue en Australie, surtout auprès des backpackers, est la « relocation » de voitures et motorisés. Pour un frais minime, les voyageurs doivent ainsi « livrer » un véhicule du point A au point B, tout en respectant un échéancier pré-établi.
Quoi faire en cas d'accident ou d'infraction?
Quelques compagnies de location de voiture/VR en Australie

Plus d’informations sur la conduite en Australie avec un permis étranger.

Fermer le menu
+12
Tweetez
Partagez14
Partagez
Enregistrer