Depuis quelques jours, je cherche un article ou une source qui donnerait des astuces aux voyageurs québécois ayant prévu se rendre en Australie d’ici quelques mois, alors que des feux de forêt incontrôlables font des ravages dans le sud-est du pays (et ailleurs), mais je ne trouve rien.

J’ai donc décidé d’écrire ce billet au meilleur de mes connaissances. Je dois rappeler que je suis une « simple citoyenne », présentement à Montréal – je vous encourage donc à double et triple-vérifier l’information avant votre départ, surtout si celui-ci arrive rapidement.

Quoi faire si votre départ est bientôt

Si votre voyage est prévu au cours des prochains jours ou des prochaines semaines, la première chose à faire sera de vérifier que votre vol n’est pas affecté en communiquant avec votre compagnie aérienne. Pour l’instant, les vols internationaux ne semblent cependant pas avoir été impactés, car les feux restent relativement loin des villes de Sydney, Brisbane et Melbourne.

Le deuxième appel que je vous encourage à faire est auprès de votre compagnie d’assurances, afin de vérifier si votre couverture sera toujours valide si vous vous retrouvez dans une zone affectée par la tragédie. Bien sûr, je ne vous encourage pas à vous rendre dans les zones affectées, mais pour l’instant, plusieurs feux sont hors de contrôle, alors vaut mieux être renseigné.

Ensuite, regardez votre itinéraire et comparez-le à l’une des cartes montrant les zones affectées en temps réel. Si vous avez prévu vous rendre à proximité, contactez tous les endroits où vous avez des réservations pour voir s’ils sont toujours en activité. Si vous n’avez pas de réservation, je vous encourage à modifier votre itinéraire dans la mesure du possible.

Avant votre départ, visitez le site web voyage.gc.ca pour toute indication supplémentaire de la part du gouvernement canadien.

Si vous avez acheté votre voyage auprès d’un agent de voyage, contactez celui-ci pour connaître ses recommandations.

Je vous encourage à ne PAS annuler votre voyage : en tant que consommateurs, toutes nos dépenses touristiques pourront aider. De plus, en étant sur place, vous pourrez aider plus directement si vous le désirez, en faisant un don ou du bénévolat. Bien sûr, je ne vous encourage pas à vous rendre dans les zones affectées pour ceci.

De plus, l’Australie est un immense pays. Plusieurs endroits ne sont pas touchés, donc il est possible de profiter de votre voyage tout de même!

Sur place, prévoyez un masque « P2 », car il peut y avoir de la fumée même dans certaines grandes villes (Sydney, Canberra, Brisbane), surtout si vous avez des difficultés respiratoires (Merci David McKeown pour la suggestion!).

Où obtenir des informations à jour

Internet est une fabuleuse ressource, mais lors de catastrophes naturelles comme celles-ci, il devient difficile de départager les bonnes informations des fausses.

Par exemple, au tout début de cette catastrophe, Forbes a publié un article disant que les koalas étaient maintenant « fonctionnellement éteints », ce qui s’est révélé faux, malgré la mort de millions d’animaux et la perte de nombreux habitats. Vaut mieux double-vérifier chaque information, comme lors de toute tragédie, car celles-ci sont souvent mises à jour rapidement, dans la course à être les premiers à publier.

Voici certains des plus grands médias australiens, qui, en principe, devraient offrir de l’information adéquate :

Tourism Australia, dans un courriel envoyé aux médias, suggère aux voyageurs de se renseigner sur les sites web des Rural Fire Services de chaque État. Voici les adresses à conserver :

Vous pouvez également visiter le site web du Bureau of Meteorology pour un aperçu national.

Mise à jour 8 janvier 2020 : Tourism Australia a créé une page détaillant quelles régions touristiques sont impactées (ou non) par les feux et donnant les meilleures sources pour rester au courant de la situation.

Quoi faire si votre départ est dans quelques mois

Si vous avez prévu un voyage dans quelques mois et que les feux sont maintenant derrière nous et que les régions affectées sont maintenant sécuritaires, je vous encourage à prévoir un détour pour les visiter.

Plusieurs des zones affectées – Gippsland, Snowy Mountains, Batemans Bay, etc. – sont des villes et régions très touristiques et donc, plusieurs petits entrepreneurs se retrouveront dans des situations précaires, même lorsqu’ils pourront retourner à leur domicile.

Bien que les dons (paragraphe suivant) aident, les visites et le tourisme seront, à long terme, la meilleure façon de les aider.

Comment faire un don

Bien sûr, lors d’une telle tragédie, nous sommes plusieurs à vouloir aider, mais lorsque nous sommes dans un autre pays, il devient plus difficile de le faire. Faire un don est la meilleure façon d’aider les citoyens et les entreprises affectées par les feux, cependant, il faut s’assurer de choisir un organisme accrédité qui aidera réellement.

Malheureusement, nombreuses sont les fausses charités et levées de fonds lors de catastrophes du genre : assurez-vous de donner votre argent aux bons endroits.

Voici deux articles listant des organismes de charité accrédités qui recueillent des dons présentement : Sydney Morning Herald et ABC.

Avant d’entrer vos informations de crédit en ligne, assurez-vous que le site web que vous visitez est sécurisé (indiquant https:// dans la barre d’adresse et précédé d’un petit cadenas) et qu’il s’agit bien de l’organisme que vous avez choisi.

Laisser un commentaire

Fermer le menu