Lors de mon plus récent voyage en Tasmanie, j’ai campé deux nuits au parc national Maria Island, sur la côte est.

J’avais plusieurs questions avant mon périple et j’ai trouvé l’information en ligne peu satisfaisante, donc j’ai pensé écrire ce billet si vous vous avez des interrogations similaires!

Comment se rendre à Maria Island

Arrivée à Maria Island

Maria Island est une île/parc national où aucune voiture n’est admise. Pour s’y rendre, il faut donc prendre un ferry. Il est possible de choisir des excursions privées, mais généralement, la meilleure façon de se rendre est de prendre le ferry avec Encounter Maria Island. Celui-ci coûte 45$ par personne et 10$ par bagage. Il est aussi possible d’apporter vélo et kayak pour des frais supplémentaires.

Il faut réserver sa place, surtout en haute saison (octobre à avril environ). Il y a plusieurs départs par jour.

Lors de mon voyage, le site web de réservation n’était pas fonctionnel et j’ai pu réserver ma place lors d’un échange de courriel et ensuite payer sur place.

Afin de se rendre à Maria Island, il faut être détenteur d’une passe valide d’accès aux parcs nationaux.

Vue à Maria Island, Tasmanie

Paysage de Maria Island

Camping à Maria Island

Lors de l’arrivée sur l’île, on fait face à certains des bâtiments qui donnent un bon aperçu des multiples vies de l’endroit. Un de ceux-ci est un kiosque d’information. Il est également possible de payer ses frais de camping à cet endroit (7$ par personne la nuit – les réservations ne sont pas acceptées).

Sinon, il est possible de continuer à marcher vers le « village » de Darlington (dans les faits, quatre ou cinq bâtiments) et de suivre les indications vers le camping. Dès l’arrivée, il est possible d’installer sa tente dans l’un des endroits désignés. Il n’y a pas de numéros de terrains, c’est premier arrivé, premier servi. Il faut attacher la preuve de paiement à notre tente.

Darlington, Maria Island, Tasmanie

Camping à Maria Island

Puisque Maria Island est une île avec une seule façon de partir, il est généralement plutôt sécuritaire de laisser ses effets personnels dans sa tente lorsque l’on part pour la journée.

Pour ce qui est de la nourriture, il est très important de la ranger adéquatement. Il n’y a aucune électricité ou magasin sur l’île, donc si vous apportez de la nourriture qui doit être gardée au froid vous devez être adéquatement équipés.

Toute la nourriture (et les déchets) doit être gardée dans des poubelles de métal, qui peuvent être obtenues gratuitement au bureau du ranger. Il est recommandé de déposer une grosse roche sur la poubelle pour déjouer les animaux qui commencent à comprendre le stratagème…

Si vous avez une plus grande tente, vous pouvez aussi laisser la nourriture au milieu de celle-ci.

Sinon, les nombreux animaux de l’île, tels que les diables de Tasmanie, risquent de vous rendre visite au milieu de la nuit!

Bébé wombat

Si le camping n’est pas pour vous, il est également possible de passer la nuit dans des dortoirs, dans l’ancien pénitencier. Ceux-ci n’incluent ni l’électricité ni la literie.

Cuisiner à Maria Island

L’une des choses qui m’a le plus impressionnée à Maria Island est la magnifique et propre camp kitchen à laquelle les campeurs ont accès (dont j’ai malheureusement oublié de prendre une photo).

Celle-ci est couverte et inclut plusieurs ronds au gaz ainsi que quatre barbecues. On y trouve également un lavabo et une bouilloire, afin de pouvoir consommer l’eau sans risque.

Souper au coucher du soleil

Il y a beaucoup d’espace comptoir et plusieurs tables à pique-nique.

De plus, il y a deux foyers et du bois en masse pour faire des feux, lorsque permis. Lors de mon voyage, une interdiction était en cours.

Juste à côté de la camp kitchen se trouve un bloc sanitaire avec deux toilettes et deux douches (payantes) par sexe.

Il existe une autre cuisine, plutôt similaire, du côté du pénitencier.

Quoi faire à Maria Island

Bien sûr, on ne va pas à Maria Island que pour le camping! Il y a plusieurs autres activités à faire lors de votre séjour.

Premièrement, le campement est situé aux abords d’une magnifique plage de sable blanc, où il est possible de faire du snorkelling, car il s’agit d’une réserve marine. Les couchers de soleil y sont magnifiques.

Enfants qui jouent au coucher de soleil

Coucher de soleil à Maria Island

Il existe aussi plusieurs sentiers de marche, dont trois des 60 Great Short Walks de Tasmanie. À noter que la marche « Bishop and Clerk » est pour les randonneurs avancés, car elle inclut une très grande section de roche et même un peu d’escalade.

Il est également possible de se promener librement pour découvrir l’histoire des lieux, Darlington, les ruines et plusieurs attraits naturels comme les Painted Cliffs et les Fossil Rocks.

Painted Cliffs de Maria Island

Fossil Rocks et Bishop and Clerk

Le vélo de montagne est très populaire à Maria Island et plusieurs sentiers permettent d’en profiter.

Il existe aussi plusieurs longues randonnées (plus de 5h) et deux campings alternatifs, avec des services minimaux, plus loin sur l’île.

Autres façons de visiter Maria Island

Le camping sauvage n’est pas la seule façon de visiter Maria Island. Si vous aimez la marche, mais que vous préférez le confort, Maria Island Walk permet de jumeler randonnée, gastronomie et luxe lors de séjours organisés.

Maison de Darlington

Certains opérateurs offrent aussi des day tours à départ de Hobart, en matinée.

Finalement, des opérateurs locaux proposent également des forfaits, et il est même possible de se rendre sur place en avion pour un séjour privé!

Vous avez aimé ce billet? Épinglez-le sur Pinterest!

Image pour Pinterest : maria island camping

Avez-vous déjà visité Maria Island? Dites-le-moi dans les commentaires!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu